01 48 59 00 40
Merci de renseigner ce champs
Merci de renseigner ce champs
Merci de renseigner ce champs
Merci de renseigner ce champs
Merci de renseigner ce champs
Merci de donner votre consentement
Entrée non valide



Pour connaître et exercer vos droits, notamment pour annuler votre consentement, je consulte la politique de vie privée en cliquant ICI
  • Savoir-faire
    Blog

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://parischarpente.fr/

Favori 

Paris Charpente au Château de Versailles

solutions techniques en bois et métal

Être charpentier c'est aussi proposer les meilleures solutions techniques en bois ou en métal en adéquation avec les besoins de nos clients. Illustration lors de la rénovation du château d'eau du Château de Versailles.

Paris Charpente est intervenue en sous-traitance de l'entreprise Lefèvre dans le cadre de la réhabilitation de l'ancien château d'eau du Château de Versailles. Construit en 1680 par Mansart, le château d'eau, situé du côté de l'aile nord, comportait initialement en son centre un réservoir permettant à l'alimentation en eau des fontaines et des jardins du Château. Remanié au XVIIIe siècle, il a rempli ses fonctions jusqu'au début du XXe siècle. Aujourd'hui, il est destiné à accueillir des locaux techniques du château (climatisation, etc.).

Dans le cadre de ce projet, Paris Charpente est intervenue pour apporter une solution coupe-feu et a proposé : 

La conception d'un plancher en bois coupe-feu Dalfeu

Cette structure en bois lamellé-collé épicéa GL24H de 120 mm d'épaisseur, avec des dalles joints aux extérieurs, est venue se poser sur le solivage existant du réservoir d'eau.
Son objectif ? Assurer une stabilité au feu de 1h pour la structure métallique et la dalle béton créées au-dessus de cet ensemble en bois.

La conception d'un solivage métallique

Dans un second temps, l'entreprise de Montreuil a réalisé un solivage métallique, mis en place 10 cm au-dessus du plancher en Dalfeu et fixé sur des tiges filetées de 36 mm de diamètre préalablement scellées au travers du plancher bois sur les piles en pierre du bâtiment. Cette étape était nécessaire afin que l'entreprise Lefèvre puisse ensuite installer une dalle béton par dessus.

« Afin d'assurer la stabilité au feu du bâtiment, nous ne pouvions pas utiliser les techniques traditionnelles telles que le flocage. Nous avons donc dû imaginer une solution technique coupe-feu. Nous avons travaillé sous un échafaudage « parapluie » mobile qui nous a protégés pendant toute la durée du chantier. Les différents éléments ont été approvisionnés avec une grue à tour de chantier. C'est un projet atypique dans un lieu atypique ! »

Daniel Flachat, président de Paris Charpente

Vous avez un projet
vous souhaitez obtenir des informations

0
Paris Charpente reprend progressivement le chemin ...
Un gymnase en bois à Noisy-Le-Roi

Sur le même sujet:

 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Invité
mercredi 15 juillet 2020

Image Captcha

Restez informés des dernières actualités